rocbo menu

La Productique et sa Culture : Histoire du Mouvement Ouvrier Français 1851-1939





1851

3 déc. Barricades à Paris suite au coup d'État du 2 déc de Louis-Napoléon Bonaparte. Mort du député Jean-Baptiste Baudin.
4 décembre. Les troupes écrasent la résistance parisienne. Arrestations et exécutions sommaires dans toute la France.

1852

9 janvier. Bannissement de 66 représentants du peuple.

1853

1er juin. Loi sur les conseils de prud'hommes. Pour être élu il faut 5 ans d'expérience et 3 ans de domiciliation dans la circonscription.
9 juin. Loi instituant une caisse de retraite pour les fonctionnaires.

1854

22 juin. Loi renouvelant l'obligation du port du livret ouvrier.

1855

Nuit du 26 au 27 août. Soulèvement des ouvriers ardoisiers de Trélazé (Maine-et-Loire).

1860

17 octobre. L'ouvrier Henri Tolain demande l'envoi d'une délégation ouvrière à l'Exposition internationale de Londres.

1861

13 mars. Nouvelle arrestation d'Auguste Blanqui.

1862

8 mai. Sept ouvriers typographes, dont Debock, sont emprisonnés et traduits devant la 6e Chambre correctionnelle pour avoir fait grève contre la présence de main-d'oeuvre féminine à l'imprimerie Dupont.
19 juillet-15 octobre. 183 délégués parisiens de diverses professions vont à Londres à l'occasion de l'Exposition universelle. Ils prennent contact avec les représentants du mouvement ouvrier anglais.

1863

Novembre. L'Anglais George Odger rédige l'Adresse aux ouvriers de France, des ouvriers d'Angleterre.

1864

17 février. "Manifeste des Soixante," réclamant une représentation ouvrière au Parlement.
25 mai. Loi Ollivier supprimant le délit de coalition et reconnaissant le droit de grève.
28 septembre. Fondation de l'Association internationale des travailleurs (AIT) ou Première Internationale.

1865

14 juin. Le chèque reçoit valeur légale.
Fin juillet. Création à Paris du premier bureau de la section française de l'AIT.
1er novembre. Ouverture de la première bibliothèque dans le XIème arrondissement. Le prêt est réservé aux instituteurs.

1866

3-8 septembre. Ier congrès de l'AIT tenu à Genève. Vote des motions pour la journée de 8 heures, la protection des femmes et des enfants au travail.

1867

Fin mars. Grève des ouvriers tailleurs parisiens, soutenus financièrement par les tailleurs londoniens.
10 avril. les communes sont autorisées à instaurer la gratuité totale de l'enseignement primaire
14 juillet. Exposition universelle à Paris. Participation de délégués ouvriers qui se sépareront en 1868 après avoir décidé d'impulser la création de Chambres syndicales.

1868

14 janvier. Service militaire, le tirage au sort est maintenu, la durée du service est portée de 7 à 9 ans.
30 mars. Disposition gouvernementale tolérant les chambres syndicales.
11 mai. Libéralisation du régime de la presse.
11 juillet. Loi créant une Caisse d'assurance décès et une Caisse d'assurance contre les accidents du travail.
2 août. Loi abrogeant l'article 1781 du code civil selon lequel, en cas de litige, la parole du maître l'emporte sur celle de l'ouvrier.
Octobre. Ouverture, rue Mazarine, de la première Marmite (restaurant coopératif affilié à l'AIT).

1869

23 mars. Suppression du livret ouvrier.
15 juin. Intervention de la troupe contre les mineurs de La Ricamarie: 13 morts.
8 octobre. 14 grévistes sont tués au cours d'une fusillade à Aubin (Aveyron).
Décembre. Fondation de la bourse du travail à Paris.

1870

janvier. 7000 ouvriers en grève au Creusot.
21 janvier-14 avril. Grèves des métallurgistes et des mineurs du Creusot (Saône-et-Loire).
30 avril. L'arrestation " de tous les individus qui constituent l'Internationale " est ordonnée.
22 juin. Début du troisième procès de l'Internationale. Parallèlement, des poursuites sont diligentées en province. L'Internationale est déclarée dissoute le 8 juillet.
18 juillet. Ouverture, à Blois, du procès des blanquistes.
19 juillet. L'Empire déclare la guerre à la Prusse. Assiégé à Sedan, l'Empereur capitule le 1er septembre.
4 septembre. Proclamation de la République à Marseille, Lyon et Paris. Installation du gouvernement de la Défense nationale.
1er novembre. Proclamation éphémère de la Commune à Marseille

1871

Nuit du 6 au 7 janvier. L'Affiche rouge du Comité central des vingt arrondissements de Paris en faveur de la Commune est placardée.
22 janvier. Les révolutionnaires parisiens tentent d'imposer la Commune à l'occasion d'une nouvelle " journée.”
28 janvier. Capitulation de Paris et signature à Versailles d'une armistice de 21 jours pour la convocation d'une assemblée nationale.
15 février. Les bataillons de la Garde nationale parisienne décident de se fédérer.
18 mars. Début de la Commune de Paris, après une tentative de l'armée pour reprendre les canons de Montmartre et de Belleville
23 mars. Proclamation de la Commune à Lyon et à Marseille.
24 mars. Proclamation de la Commune à Narbonne et à Toulouse. A Lyon, fin de la Commune.
26 mars. élection de la Commune de Paris. Sur 80 membres élus, 25 sont des ouvriers.
28 mars. échec de la Commune de Toulouse et du Creusot.
31 mars. échec de la Commune de Narbonne.
4 avril. échec de la Commune de Marseille.
5 avril. Début du siège de Paris par l'armée de Versailles. La commune met en accusation les membres du gouvernement Thiers.
8 avril. Loi accordant aux conseillers municipaux élus des communes de moins de 20 000 habitants d'élire leur maire.
21-28 mai. Au terme des combats de la "Semaine sanglante,” les troupes versaillaises reprennent Paris.
28 mai. Eugène Varlin est fusillé.
17 août-22 septembre. Grand procès des Communards.
23 décembre. Naissance de l'œuvre des Cercles catholiques d'ouvriers.

1872

14 mars. Thiers fait voter la loi de répression dite loi Dufaure, interdisant d'être membre de l'AIT.
24 avril. Ouverture d'une enquête parlementaire sur les conditions de travail en France.
Mai. 23 associations ouvrières fondent à Paris le Cercle de l'Union syndicale ouvrière. Le préfet de police le dissout le 22 octobre.
27 juillet. Le service militaire personnel, égal et obligatoire pour tous les français âgés de 20 à 40 ans est institué. Le service est fixé à 5 ans.

1873

Septembre. Le congrès de Genève marque la fin de la 1ère Internationale.
19 novembre. L'assemblée fixe la durée du mandat présidentiel à 7 ans.

1874

19 mai. Création de l'Inspection du travail. Amélioration de la loi de 1841. Interdiction du travail des enfants avant 12 ans. La fille mineure est assimilée à l'enfant mâle de 16 ans. Des dérogations autorisent l'entrée dans le monde du travail dès 10 ans, mais avec une limitation à six heures par jour. La loi ne s'applique pas aux ateliers de famille et aux établissements de bienfaisance. La durée maximum de la journée de travail est de douze heures à partir de 12 ans. Le travail de nuit est interdit jusqu'à 16 ans pour les garçons et jusqu'à 21 ans pour les filles. Obligation du repos hebdomadaire. Publication du texte de Paul Brousse: Le Suffrage universel et le problème de la souveraineté du peuple.

1876

Février. Première manifestation électorale socialiste dans le VIe arr. de Paris: Candidature émile Acollas.

1877

février. Parution de L'assommoir d'Emile Zola.
18 novembre. Jules Guesde fonde le premier journal marxiste français, L'égalité (suspendu le 14 juillet 1878).

1878

6 janvier. élections municipales. Première candidature ouvrière aux élections municipales à Paris.
1er mai. Ouverture de l'Exposition universelle au palais du Trocadéro.
15 septembre. Jules Guesde, Eugène Fournière, John Labusquière et Gabriel Deville lancent, de la prison de Sainte-Pélagie, le manifeste intitulé Programme et adresse des socialistes révolutionnaires de France.

1879

14 février. Adoption de La Marseillaise comme hymne national par la chambre des députés.
12 juillet. Parution de Collectivisme et révolution par Jules Guesde.
20-31 octobre. Création du Parti des Travailleurs socialistes de France, couramment appelé Parti ouvrier.

1880

janvier. Jules Ferry dépose deux projets de loi: le premier établit la gratuité de l'enseignement primaire, le second son caractère obligatoire et laïque.
7 février. Loi sur les conseils de prud'hommes. Un président patron est assisté d'un vice-président ouvrier, et vice versa.
12 juillet. Loi supprimant l'obligation du repos dominical.
28 mai. Début de la parution du journal Ni Dieu, ni Maître (Auguste Blanqui, émile Eudes , édouard Vaillant).

1881

Mars. Une loi rend obligatoire vaccins et rappels.
16 juin. -Promulgation de la loi instaurant la gratuité de l'enseignement primaire.
29 juillet. Loi sur la presse supprimant les mesures préventives et réduisant au minimum les formalités administratives nécessaires à la création des journaux.

1882

28 mars. Loi Jules Ferry rendant l'instruction primaire obligatoire, et laïque dans les écoles publiques, de 6 à 13 ans.

1883

9 mars. Manifestation des sans-travail à Paris emmenée par Louise Michel, émile Pouget et Joseph Tortelier.
28 octobre. Jules Vallès relance le Cri du Peuple ouvert à toutes les tendances du socialisme.

1884

21 mars. Loi Waldeck-Rousseau autorisant les syndicats professionnels ouvriers et patronaux.
27 mars. Parution de Germinal par Emile Zola.

1885

Décembre. Formation d'un "groupe ouvrier" de députés socialistes comportant dix-huit membres

1886

Janvier-juin. Grève des mineurs de Decazeville (Aveyron).

1887

3 février. Inauguration, à Paris, de la première Bourse du travail.
14 mai. Autorisation de la consultation des documents de plus de cinquante ans des Archives nationales ou départementales.
13 septembre. Création du Syndicat des employés du commerce et de l'industrie, premier syndicat chrétien.

1888

19 juillet-17 août. Grève des terrassiers à Paris durant laquelle Eudes, l'ancien général de la Commune trouve la mort.
9 août. Au cours d'une réunion de terrassiers grévistes, l'anarchiste Joseph Tortelier se fait l'avocat de la " grève générale.”
28 octobre-4 novembre. 3e congrès de la Fédération des syndicats. Une majorité se prononce pour la Grève générale.
Novembre. Le congrès syndical international de Londres adopte le principe d'une manifestation le 1er mai.

1889

24 février. Manifestations en faveur de la réduction de la journée de travail à 8heures. 1er numéro du Père Peinard d'Émile Pouget.
26 juin. Loi accordant la nationalité française à, toutes les personnes nées en France, celles-ci pouvant la refuser à leur majorité.
juillet. Fondation à Paris du premier secrétariat ouvrier international, celui des typographes.
18 juillet. -Loi sur le service militaire, fixant sa durée à trois ans et abolissant le tirage au sort.
21 juillet. Loi sur la protection des enfants abandonnés. Ils sont placés sous la protection du préfet.

1890

1er mai. Première célébration française et internationale de cette journée. Elle a pour origine une journée de grève nationale lancée le 1er mai 1886 par les ouvriers américains demandant la journée de 8 heures, mouvement qui s'est terminé dans le sang le 4 mai, avec la tragédie du Haymarket à Chicago.
2 juillet. Loi supprimant le livret ouvrier.
7 juillet. Loi sur l'élection de délégués à la sécurité pour les mineurs.
7 décembre. Les dispositions concernant le contrat de travail sont arrêtées.

1891

1er mai. Incidents sanglants à Fourmies (Nord). La troupe tire sur une manifestation: 9 morts.
15 mai. Encyclique du pape Léon XIII Rerum Novarum encourageant la formation de syndicats chrétiens.
21-25 juin. Le congrès du POSR se prononce pour la Grève générale.
Juillet. Création du Conseil supérieur du travail.
15 novembre. Les bûcherons d'Uzay-le-Venon créent un comité de grève qui sera à l'origine du syndicalisme des ouvriers forestiers.
27-29 novembre. Première convention collective française entre syndicats de mineurs et compagnies houillères du Pas-de-Calais.

1892

Août-octobre. Grève des mineurs de Carmaux. Jean Jaurès rejoint le socialisme.
19-22 septembre. 5e congrès de la Fédération des syndicats. Rapport d'Aristide Briand sur la grève générale, adopté à l'unanimité.
2 novembre. Réglementation des exceptions à l'application de la loi de 1874 et de la participation des femmes, des filles mineures et des enfants de moins de 16 ans aux travaux dangereux et insalubres. L'apprentissage ne peut commencer qu'à 13 ans, à 12 ans par dérogation si l'enfant possède le Certificat d'études primaires. La durée du travail est limitée à dix heures par jour pour les enfants de moins de 16 ans, à onze heures par jour pour les filles et les femmes et à soixante heures par semaine pour les enfants de 16 à 18 ans.

1893

21 janvier. Jean Jaurès est élu député de Carmaux.
Février. Grève des mineurs de Rive-de-Gier, pour l'établissement de représentants du personnel auprès de la direction.
6 février. Loi établissant la capacité civile de la femme séparée de corps.
12 juin. Loi sur l'hygiène et la sécurité sur le lieu de travail, améliorée par la loi du 11 juillet 1903.
Sept. Aristide Briand fait adopter le principe de la grève générale et de l'action direct par le congrès de la fédération des syndicats.
11-15 décembre. Vote des premières "lois scélérates" contre les anarchistes.

1894

29 juin. Loi sur les retraites ouvrières et les caisses d'assurance maladie des mineurs.

1895

16-22 novembre. Premier numéro de l'hebdomadaire anarchiste Le Libertaire, fondé par Sébastien Faure.
28 février. Première représentation publique du cinématographe « Sortie des usines lumière ».

1898

20 février. Création de la Ligue des droits de l'homme et du citoyen.
9 avril. Loi sur la responsabilité des accidents du travail, qui garantie contre le risque d'accident du travail. Un droit d'indemnité est créé.

1900

30 mars. Loi Millerand sur la journée de travail, appliquée en deux temps; 1902: réduction à 10 h30; 1904: réduction à 10 h.
30 septembre. Loi Millerand-Colliard limitant la durée du travail à soixante heures par semaine.
1er- 9 décembre. Premier numéro de La Voix du peuple, organe de la CGT.

1901

11 mai. Création de l'union des syndicats patronaux des industries textiles de France par des entrepreneurs.
1er juillet. La loi sur les associations est votée.

1902

2-4 mars. Congrès national du Parti socialiste français tenu à Tours. Acte de naissance d'une organisation dominée par Jean Jaurès.
27 mars. Adoption du principe du repos hebdomadaire qui ne concernait sue les enfants de moins de 16 ans et les femmes.

1903

11 juillet. Loi sur les règles d'hygiène dans les ateliers.
13 octobre. 40 000 ouvriers en grève dans l'industrie textile du Nord. Création du Syndicat des travailleurs de l'industrie électrique.

1904

18 avril. Premier numéro de l'Humanité, quotidien socialiste. Directeur: Jean Jaurès.
1er mai. Loi supprimant les bureaux de placement payants.
12-20 septembre. 14e congrès national corporatif (8e de la CGT) tenu à Bourges. Le 1er mai 1906 est choisi comme date d'entrée en lutte pour l'obtention de la journée de huit heures.
20 décembre. Premier congrès des syndicats chrétiens.

1905

16 février. Le service militaire passe à deux ans.
21 Février. Création à Paris de l'Union des Syndicats (chrétiens).
29 juin. Les mineurs de fond obtiennent l'application de la journée de huit heures.
13 juillet. Première fédération des syndicats d'instituteurs de France.
15 juillet. Loi sur les conseils de prud'hommes. La voix prépondérante du président est supprimée et la procédure d'appel est modifiée.
18 juillet. Loi sur le contrat de travail.
7 novembre. Déposition d'un projet de loi autorisant les fonctionnaires à se syndiquer.
6/9 décembre. Le Sénat vote l'ensemble de la loi sur la séparation entre l'église et l'Etat.

1906

22 février. Fondation de la Fédération nationale des syndicats d'instituteurs. C'est la première fédération de fonctionnaires.
23 février. La chambre vote le projet de loi sur les retraites ouvrières.
10 mars. Catastrophe de Courrières (Pas-de-Calais): 1 200 morts, grève des mineurs durant 55 jours, réprimée par l'armée.
1er mai. Grève générale en faveur de la journée de huit heures. Violentes manifestations. Clemenceau décrète l'état de siège.
10 juillet. La loi instituant le repos hebdomadaire obligatoire pour les employés et les ouvriers. Le dimanche est le jour légal de repos.
8-16 octobre. 15e congrès national corporatif (9e de la CGT). Adoption de la “Charte d'Amiens “, qui affirme l'indépendance du syndicalisme vis-à-vis des organisations politiques.

1907

10-21 juin. Troubles des viticulteurs du Languedoc. Mutinerie des soldats de Narbonne qui refusent de tirer sur les vignerons.
3 juillet. Loi sur la protection du salaire féminin. La femme exerçant une profession distincte de celle de son mari a seule le droit de toucher son salaire et d'en disposer.
23 juillet. Loi sur les conseils de prud'hommes. Elle regroupe les dispositions encore en vigueur des lois et décrets antérieurs, intègre de larges pans de la jurisprudence relative aux conseils ainsi que certaines pratiques produites par l'expérience, et elle apporte d'importantes modifications à la législation existante (élargissement de la compétence prud'homale à tous les patrons, employés, ouvriers et apprentis du commerce et de l'industrie; présidence assurée obligatoirement en alternance par patrons et ouvriers; droit de vote actif pour les femmes, que la loi du 15 novembre 1908 rendra éligibles, etc.).

1908

2 mai. Début de la grève des carriers à Draveil, Villeneuve-saint-Georges, Villeneuve-le-Roi en banlieue parisienne.
Juin-juillet. Graves incidents faisant suite à la grève des ouvriers carriers de Seine-et-Oise déclenchée le 2 mai. Clemenceau envoie la troupe: 2 morts à Draveil le 10 juin; 4 morts à Villeneuve-Saint-Georges le 30 juillet.

1909

5 octobre. Premier numéro de La Vie ouvrière de Pierre Monatte.
27 novembre. Loi garantissant leur emploi aux femmes en couches.
7 déc. Loi pour le versement du salaire à intervalles réguliers (tous les 15 jours pour les ouvriers, tous les mois pour les employés)

1910

5 avril. Loi sur les retraites ouvrières et paysannes à partir de 65 ans.

1911

27 avril. Premier numéro de La Bataille syndicaliste, quotidien officieux de la CGT.

1912

30 mars. Le projet de loi instaurant huit de travail dans les mines est voté.

1913

29 juillet. Loi qui assure le secret et la liberté du vote grâce à l'usage des enveloppes, de l'isoloir et du bulletin dans l'urne.

1914

31 juillet. Assassinat de Jean Jaurès par Raoul Villain. Le lendemain, l'ordre de mobilisation générale est proclamé: la Première Guerre mondiale commence.

1915

1er mai. L'Union des Métaux, de la Fédération CGT, publie le manifeste des ouvriers allemands se prononçant contre la guerre.
3 juillet. Loi permettant à la femme de disposer de l'autorité paternelle s'il est impossible pour les mobilisés d'effectuer des démarches.
10 juillet. Loi instituant pour les ouvrières à domicile des industries du vêtement un salaire minimum.
4 septembre. Maurice Maréchal fonde le canard enchaîné, le journal satirique ne paraîtra régulièrement qu'à partir du 5 juillet 1916.

1916

Proposition Barrès pour le suffrage des femmes: droit de vote pour les veuves et mères de soldat tués à la guerre.
22 avril. Pour répondre à l'importance croissante du travail des femmes dans l'industrie de guerre ou autres, Albert Thomas crée par arrêté, un comité de travail féminin.Novembre. Premières grèves dans les usines d'armement pour empêcher la diminution des salaires.

1917

janvier. Grèves des munitionnettes et des midinettes. Le mouvement se poursuit jusqu'en juin dans diverses corporations.
11 juin. Loi sur la “semaine anglaise.”

1918

Ecole centrale ouverte aux femmes.
13-18 mai. Grandes grèves dans les usines d'armement de la région parisienne.(100 000 grévistes)
18-28 mai. Important mouvement de grèves dans les usines de guerre du bassin minier de la Loire, ainsi que dans d'autres régions.
octobre. La grippe espagnole qui ravage l'Europe : au moins 20 millions de morts dans le monde dont 200 000 à 400 000 en France.
9 novembre. Le Sénat Nomme une commission examinant la question du vote des femmes.
11 novembre. A Rethondes, les généraux allemands signent l'armistice.
13 novembre. Libération des postes de travail pour la main d'œuvre masculine ( 50 % des munitionettes sont licenciées).

1919

Création d'un baccalauréat et d'une agrégation pour les femmes.
L'école supérieure de chimie de Paris et l'école supérieure d'électricité sont ouvertes aux femmes.
6 avril. A Paris, 100 000 personnes manifestent contre l'acquittement le 22 mars de Raoul Villain, assassin de Jean Jaurès.
23 avril. Loi fixant à huit heures la durée de la journée de travail.
20 mai. La chambre des députés vote une proposition de loi accordant aux femmes les droits politiques, le Sénat repoussera la loi.
2-16 juin. Grève des métallurgistes parisiens. Pour obtenir la semaine de 44 heures.
25 juillet. La loi Astier permet l'octroi de subventions de l'Etat aux établissements privés de l'enseignement professionnel: l'enseignement devient obligatoire.
25 octobre. Loi étendant aux maladies d'origine professionnelle le bénéfice de la loi du 9 avril 1898 sur les accidents du travail.
1er-2 novembre. Création de la CFTC.

1920

8 janvier. Inauguration du Conseil économique du travail à l'initiative de la CGT.
7 mars. Grève des mineurs du Nord. Jusque fin mai.
28 avril. Un ordre de grève est lancé par la Fédération CGT des cheminots pour le 1er mai.
3 mai. La grève s'étend aux mineurs, aux marins et aux dockers.
10 mai. La grève s'étend à la métallurgie, aux transports en commun, au bâtiment et aux inscrits maritimes.
11 mai. La grève s'étend au gaz, à l'électricité et au bois. Le gouvernement riposte en poursuivant la CGT pour obtenir légalement le droit de la dissoudre, en organisant les transports urbains et en faisant arrêter les dirigeants des cheminots.
22 mai. La CGT décide la reprise générale du travail, sauf pour les cheminots.
29 mai. Les cheminots, vaincus, reprennent le travail. 18 000 révocations.
15 juillet. Loi autorisant les femmes à adhérer à un syndicat sans autorisation de leur mari.
31 juillet. Loi interdisant toute propagande en faveur de l'avortement et de la contraception.
25-30 décembre. 18e congrès national du PS-SFIO tenu à Tours. La majorité décide d'adhérer à la IIIe Internationale. Scission de la minorité, qui maintient la SFIO.

1921

4 janvier. Naissance du journal Le Peuple, organe de la CGT.
13 janvier. A la suite des grèves du printemps 1920, le tribunal correctionnel de la Seine prononce la dissolution de la CGT. La CGT gagne en appel.
1er mars. Vote de la loi sur les loyers

1922

25- 26 août. Grèves des dockers du Havre. Violents affrontements entre les grévistes du Havre et les forces de l'ordre: trois morts.
29 août. Grève générale lancée par la CGTU en signe de protestation contre la répression au Havre.
21 novembre. Le Sénat rejette le droit de vote des femmes.
26 décembre. Manifeste PC-CGTU contre l'occupation de la Ruhr.

1923

12 janvier. L'avortement est désormais un délit relevant des tribunaux correctionnels.
1er avril. Le service militaire passe à 18 mois.
19 juin. Vote de la loi qui autorise pour la première fois l'adoption d'enfants mineurs.

1924

Programme d'études identique dans le secondaire: équivalence bac masculin et féminin.
31 janvier. Les socialistes et les radicaux forment le Cartel des gauches.
15 avril. Vote d'un projet de loi accordant aux femmes l'électorat, l'éligibilité pour les élections municipales et cantonales.
août. Une circulaire gouvernementale reconnaît aux syndicats le droit de représenter les intérêts des fonctionnaires.
23 novembre. Transfert des cendres de Jean Jaurès au Panthéon.
26 décembre. Louis Loucheur présente à la chambre un vaste programme de construction d'Habitations à Bon Marché

1925

janvier. Reconnaissance de fait du syndicalisme des fonctionnaires par le gouvernement.
12 octobre. Grève générale déclenchée par le PC et la CGTU contre la guerre du Maroc

1926

10-11 janvier. Congrès national extraordinaire du Parti socialiste, La Bellevilloise, Paris (question de la participation ministérielle).
1er mars. La grève des ouvriers du bâtiment pour le respect de la journée de 8h et la mise en place des délégués syndicaux ou de chantiers est émaillée d'incidents violents à la sortie des meetings qui rassemblent environ 300 000 travailleurs. A Paris 45 agents sont blessés et 8 personnes sont arrêtées.

1927

Principe de l'égalité des traitements des professionnels titulaires des mêmes diplômes.
8 avril. Le Sénat approuve la loi instituant le livret de famille obligatoire.
6 juillet. La Chambre vote la loi instituant le service militaire d'un an.
8 août. Grève générale à l'appel de la CGTU pour protester contre la prochaine exécution, aux États-Unis, de Sacco et Vanzetti.
23 août. Dures manifestations de rues à Paris, pour protester contre l'exécution, la veille, de Sacco et Vanzetti.
octobre. Création de la JOC.

1928

Généralisation du congé maternité de 2 mois à plein traitement de fonction publique.
12 mars. Loi sur les assurances sociales obligatoires dans l'industrie et le commerce.
4 juillet. Louis Loucheur fait adopter une loi prévoyant la construction d'HBM (200 000) et de logements à loyer moyen (60 000).
1er août. Journée de grèves et de manifestations organisée par le PC-SFIC et la CGTU à l'occasion de la Journée internationale contre la guerre.

1930

12 mars. La chambre vote la gratuité de l'enseignement dans la classe de la 6ème.
24 avril. Vote définitif de la loi sur les Assurances sociales.
1er juillet. Application de la loi sur les Assurances sociales.
17 juillet-septembre. Début de la grève du textile dans le Nord. Les syndicats s'opposent à l'instauration d'une “ prime de fidélité ” la grève devient générale le 3 août.

1931

17 mars. Le Sénat établit le crédit voté par la chambre pour le fonds national de chômage à 25 millions de francs.
16 mai. Les ouvriers du textile du Nord sont en grève générale (100 000) à cause d'une baisse des salaires.
9 décembre. Les femmes peuvent être élues juges.

1932

21 janvier. Vote de la loi sur les Allocations familiales.
6 février. Les organisations internationales féministes déposent à la SDN leur pétition pour le désarmement total et universel ( 8 millions de signatures).
11 mars. Loi instaurant des allocations familiales pour tous les salariés.

1933

19 février. Création de la loterie nationale.
27 février. Le Reichstag est incendié par les nazis.
15 juin. Création du Comité mondial contre la guerre et le fascisme (Comité Amsterdam-Pleyel).
5 novembre. Marcel Déat, Adrien Marquet et Barthélémy Montagnon sont exclus du PS-SFIO. Ils fonderont le Parti socialiste de France.

1934

Campagne de Louise Weiss pour le droit de vote des femmes
9 Février. Manifestation interdite du PC-SFIC et de la CGTU en riposte aux émeutes du 6 Février. Violents heurts avec les forces de l'ordre: six morts.
24 octobre. Maurice Thorez lance un appel à la constitution du “Front populaire de la liberté, du travail et de la paix.”

1935

18 janvier. Le 1er grand meeting commun au PCF, à la SFIO et à la fédération radicale de la seine se tient à Paris.
12 mai. 48 militantes féministes s'enchaînent près de la colonne de la Bastille pour dénoncer “l'esclavage de la femme”
14 juillet. Grandes manifestations à travers toute la France en faveur du Front populaire. A Paris, défilé de la Bastille à la Nation.

1936

12 janvier. Signature du programme du Rassemblement populaire par 99 organisations.
13 Février. L'attentat contre Léon Blum provoque la dissolution de l'Action française.
26 avril et 3 mai. Victoire électorale du Front populaire.
11-13 mai. Début des grèves avec occupation aux usines d'aviation du Havre et de Toulouse, pour protester contre le licenciement d'ouvriers grévistes le 1er mai.
26 mai. Les grèves avec occupation des usines débutent dans la métallurgie parisienne; de proche en proche, le mouvement va s'étendre aux autres branches industrielles et à toutes les régions.
Juin. Blum nomme trois femmes sous-secrétaire d'Etat et forme un gouvernement composé de 16 socialistes, 14 radicaux et 3 USR.
7 juin. Accords Matignon: augmentations de salaire; extension des conventions collectives et institution de délégués du personnel; semaine de 40 heures et 15 jours de congés payés.
12 juin. La loi sur les 40 heures est votée. La mise en place de la loi des 40 heures se fera à partir d'octobre.
20 juin. Loi sur les quinze jours de congés payés.
21 juin. Loi sur les 40 heures de travail hebdomadaire.
24 juin. Loi sur les conventions collectives modifiant et complétant la loi du 25 mars 1919.
30 juillet. La chambre vote à nouveau pour l'intégralité des droits politiques des femmes.
7 août. Le Conseil des ministres du gouvernement L. Blum décide la non-intervention dans la guerre d'Espagne.
18 novembre. Suicide du ministre socialiste de l'Intérieur Roger Salengro, à la suite d'une campagne de presse calomnieuse menée par L'Action française.
31 décembre. Loi sur la conciliation et l'arbitrage obligatoire des conflits du travail.

1937

Les femmes sont autorisées à enseigner le latin, le grec et la philosophie.
30 janvier. Adolf Hitler obtient les pleins pouvoirs pour 4 ans.

1938

18 février. Loi abrogeant l'article 213 du code civil selon lequel la femme devait obéissance à son mari, mais elle est inapplicable.
4 mars. Création de l'échelle mobile des salaires.
12 nov. Décrets-lois Reynaud portant atteinte à la loi des 40 heures, aux conventions collectives et au statut des délégués d'entreprise.
30 nov. Grève générale contre les décrets-lois Reynaud, brisée par la force. Sanction des grévistes dans les services publics et licenciement massif dans le privé.

1939

19 mai. La Cour supérieure d'arbitrage admet que la grève fait partie intégrante du contrat de travail.
3 septembre. A midi, la Grande Bretagne se déclare en guerre avec l'Allemagne, la France suit son exemple à 17 heures.
18 septembre. Le Bureau confédéral de la CGT vote une déclaration de rupture avec les communistes.
7 octobre. “Accords Majestic” d'union sacrée entre la CGT et la Confédération générale du patronat français.



Informations extraites de la page https://www.marxists.org/history/france/1851-1939.htm







Hébergé par OVH